AccueilÀ la uneL'opposition maintient sa marche malgré l'interdiction de Peter Kazadi

L’opposition maintient sa marche malgré l’interdiction de Peter Kazadi

Alors que Denis Mukwege, Martin Fayulu, Théodore Ngoy, Jean Claude Baende et Nkema Liloo ont invité la population congolaise à manifester ce mercredi 27 décembre contre les irrégularités lors des opérations de vote, le Vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur Peter Kazadi a, au cours d’un briefing devant la presse ce mardi 26 décembre, affirmé qu’aucune manifestation n’aura lieu demain mercredi et a aussi assuré que toutes les dispositions sont déjà prises pour faire respecter la loi.

« Des dispositions, tant visibles qu’invisibles, sont prises pour faire respecter la loi. La population doit être rassurée. Rien ne va se passer dans le pays. Il ne faut pas céder aux appels de sirène. », a d’abord déclaré le VPM de l’intérieur avant d’affirmer que ces opposants veulent rendre le pays ingouvernable à travers ses contestations.

« Il s’agit d’un acte désespéré des gens qui se sentent peut-être perdants. La CENI n’a pas encore publié les résultats. Ils veulent faire ce qu’ils ont toujours fait, c’est-à-dire contester et rendre le pays ingouvernable. Aucun gouvernement au monde ne peut accepter que cela se fasse. Nous n’avons pas à nous laisser faire », a souligné Peter Kazadi.

Et de poursuivre :

« Nous demandons aux acteurs politiques de la retenue. Lorsqu’un acteur politique se lève un bon matin et dit aux gens de sa province qu’on ne doit pas nous voler notre province, il commet une infraction. Si quelqu’un s’enferme dans sa maison et déclare à travers les réseaux sociaux qu’il est encerclé par l’armée, il propage de faux bruits. C’est une infraction ».

Il sied de signaler que ces 5 candidats à la présidentielle avait déjà saisi l’hôtel de Ville de Kinshasa pour leur donner l’autorisation de manifester.

Felly Luyindadio

Contenus similaires