AccueilÀ la uneCandidat député n°7 à Sandoa, Achille Muteteke convainc pour la réélection de...

Candidat député n°7 à Sandoa, Achille Muteteke convainc pour la réélection de Tshisekedi

Dans le cadre de la campagne électorale, Achille Muteteke, un fervent partisan du président-candidat Félix Tshisekedi, a pris les devants pour mener une campagne enthousiaste et dynamique en faveur du candidat n°20.

Jeudi 30 novembre dernier, le candidat député n°7 dans le territoire de Sandoa s’est rendu dans la chefferie Tshibamba pour demander à la population de réélire le président sortant mais aussi solliciter le soutien de ses frères et sœurs pour sa candidature aux législatives.

N°15 à la députation provinciale, le lieutenant de Fatshi était obligé de faire des escales dans plusieurs villages pour communier avec ses électeurs. Un accueil délirant lui a été réservé. Bravant tous les dangers possibles, Muteteke a traversé la rivière Lulua par pirogue pour se retrouver de l’autre côté de la rivière afin de rencontrer le chef de la chefferie Tshibamba qui a témoigné positivement sur sa personne.

“J’étais avec lui à Kolwezi et je lui ai fait savoir la souffrance que nous traversons à Tshibamba tout en lui demandant s’il peut nous aider avec un bac. Sans plus tarder, il nous a dit qu’il a tout compris et il va réagir positivement”, a témoigné le chef de la chefferie Tshibamba sur l’historique du bac réparé par Muteteke qui sera bientôt installé sur la rivière Lulua.

En bon orateur, le membre de l’Union sacrée a organisé des rassemblements, des réunions publiques et des marches de soutien. Il a également pris la parole lors de divers événements politiques pour défendre les idées et les réalisations de son champion Tshisekedi.

La campagne menée par Muteteke a suscité un fort engouement au sein de la population, avec de nombreux supporters rejoignant son mouvement et manifestant leur soutien à sa candidature.

En outre, le candidat député national n°7 dans le territoire de Sandoa a présenté ses civilités à l’administrateur de cette contrée avant d’aller dans la chefferie Tshibamba. “C’est un devoir que je me suis permis de faire, je suis aussi venu de m’enquérir de la situation du territoire mais aussi lui donner mon programme de campagne. Je lui ai parlé de mon projet d’agriculture, vous savez que j’ai planté dans la saison 2022-2023 40 hectares de maïs, nous avons récolté et nos produits seront bientôt sur le marché avec un prix très abordable : 2 000 FC le seau”, a-t-il déclaré.

Et de conclure : ““Nous lui avons aussi annoncé que pour la saison culturale 2023-2024, nous avons mis à la disposition de la population l’équivalent de 15 hectares de maïs dans le cadre de notre projet d’autonomisation des ménages. À titre symbolique, nous avons remis des semences de maïs, des produits chimiques ainsi que des matériels aratoires”.

La rédaction

Contenus similaires