AccueilPolitiqueKatumbi à Goma : “Si je suis élu, je ne toucherai pas...

Katumbi à Goma : “Si je suis élu, je ne toucherai pas à mon salaire si la partie est du pays n’est pas pacifiée”

Arrivé jeudi à Goma dans le cadre de sa campagne électorale, Moïse Katumbi a promis de s’installer dans la ville une fois élu président de la République pour en finir avec l’insécurité.

Le candidat numéro 3 a souligné que s’il obtient le bail du Palais de la Nation, qu’il ne va jamais habiter dans une maison de l’État mais dans sa propre résidence. Plus encore, a-t-il annoncé, il ne toucherait pas à son salaire jusqu’à ce que la partie est du pays soit pacifiée. “Je viendrai m’installer ici à Goma pour en finir avec l’insécurité. Je vais m’installer dans ma propre maison, pas dans une maison de l’État, et je ne prendrai pas mon salaire jusqu’à ce que le Nord-Kivu et l’Ituri soient libérés (…)”, s’est-il engagé devant une foule immense.

Contrairement à l’actuel régime, le leader d’Ensemble pour la République (ER) a rassuré que lui ne va pas plaindre une fois à la tête du pays. Par contre, il entend attaquer le problème de guerre. “Si un père pleurniche, est-ce vraiment un père ? Un père trouve des solutions”, s’est-il moqué du président sortant, Félix Tshisekedi qui a fait le tour du monde en déclarant que le Rwanda agresse la RDC.

“Sous mon mandat, celui qui tentera d’agresser le Congo-Kinshasa sera remis à sa place”, s’est engagé Katumbi devant ses compatriotes de Goma rassemblés au stade Afya. Ensuite, le chairman a exprimé sa détermination à restaurer la dignité de la RDC dans le concert des nations.

Moïse Katumbi a été accueilli par ses sympathisants en liesse aux côtés desquels il a marché de l’aéroport jusqu’au lieu du meeting. Comme dans ses descentes antérieures, il s’est fait accompagner de trois anciens candidats président qui se sont désistés en sa faveur : Matata Ponyo, Franck Diongo et Seth Kikumi.

Katumbi a démarré lundi sa tournée électorale par la ville de Kisangani (Tshopo). Après Goma, le président d’Ensemble pour la République se rendra lundi à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu et non samedi comme initialement annoncé.

La rédaction

Contenus similaires